2012

Publié le par acila

n'est-ce pas une formidable aubaine que cette prophétie maya, pour oser plus qu'à l'accoutumée ?

à le lire, je constate que ce n'est pas Osho qui me contredira :

 


 
  La vie demande beaucoup de courage. Les lâches ne font qu'exister; ils ne vivent pas, car toute leur vie est axée sur la peur, et la vie axée sur la peur est pire que la mort. Ils vivent une sorte de paranoïa et ils ont peur de tout; non seulement des choses réelles, mais également des choses irréelles. Ils ont peur de l'enfer, des fantômes, de Dieu. Ils craignent mille et une choses issues de leur imagination ou de l'imagination des gens qui leur ressemblent. La peur prend de telles proportions que la vie devient impossible.

Il n'y a que les personnes courageuses qui puissent vivre. Le courage est la première chose à apprendre. En dépit de toutes les peurs, on devrait commencer à vivre. Pourquoi faut-il du courage pour vivre ? Parce que la vie est insécurité. Si vous accordez trop d'importance à la sécurité, alors vous resterez enfermé dans une toute petite pièce, presque une prison que vous aurez construite vous-même. Ce sera un endroit sûr, mais il ne sera pas vivant. Il sera sécuritaire, mais vous n'y trouverez ni aventure ni extase.

Vivre consiste à explorer, à entrer dans l'inconnu, à essayer d'atteindre les étoiles ! Soyez courageux et offrez tout en sacrifice aux pieds de la vie. Rien n'a autant de prix. Ne sacrifiez pas votre vie pour des vétilles - argent, sécurité, garanties - rien de tout cela n'est précieux. Il faut vivre sa vie aussi totalement que possible; ce n'est qu'alors que la joie naîtra, que vous pourrez déborder de bonheur.
Ceux qui veulent vivre vraiment doivent prendre des risques. Ils doivent continuer à avancer dans l'inconnu et apprendre une leçon fondamentale : qu'il n'y a pas de chez-soi, que la vie est un pèlerinage, sans commencement ni fin. Certes, il existe des endroits pour se reposer, mais ce ne sont que des abris d'un soir et au matin, il faut repartir. La vie est un mouvement perpétuel, elle n'arrive jamais à destination; c'est pourquoi la vie est éternelle.
La mort a un commencement et une fin.
Mais vous n'êtes pas la mort. Vous êtes la vie.

La mort est une idée fausse. Les gens créent la mort parce qu'ils aspirent à la sécurité. C'est le désir de sécurité et de garanties qui crée la mort et la peur de la vie chez l'individu, qui lui fait craindre d'avancer dans l'inconnu.
La vie ne se nourrit que de risques. Plus vous risquerez, plus vous serez vivant. Et une fois que vous comprendrez cela non par désespoir, non par impuissance, mais dans la conscience de la méditation - vous serez enthousiasmé par l'incroyable beauté de ce que la vie permet.

Osho, extrait de : Tantra, The Supreme Understanding
 

3983379845_a16dce9323.jpg

Commenter cet article

Rotpier 08/01/2012 17:43

Bonsoir Acila !

Vivre, avant tout vivre, l'avenir ? Il sera ce qu'il sera !

Bonne soirée et merci pour le passage chez moi !


Pierre ou Rotpier: c'est au choix !