Allègrement

Publié le par acila

 

Publié dans Inclassable

Commenter cet article

flood 16/10/2010 21:11


Ferré aura accompagné ma semaine ... j'ai terminé l'écoute du cinquième film tout à l'heure en rentrant de la manif à Marseille. Après,j'ai continué d'écouter Ferré et suis tombée sur la Photo des
trois hommes: Brassens, Brel, Ferré . Trois hommes, poètes, chanteurs, artistes que j'aime tout autant,chacun pour ce qu'il est. Bref, j'ai mis les trois séquences sur mon blog avec un lien vers le
vôtre, cela me semblait essentiel de garder ce fil ... mais si cela vous ennuyait, je couperais le lien, évidemment.
http://imagesentete.blogspot.com
J'ai le souvenir d'une autre voix de Ferré, il y a plusieurs années, une émission enregistrée dans sa maison en Italie pour France Inter, j'étais dans ma voiture direction le Cantal .... C'est bon
de pouvoir ré-écouter...


acila 25/10/2010 04:30



Pas de souci pour le lien. Merci pour ce témoignage.



loula 16/10/2010 10:56


je passais te dire bonjour, en ce jour gris et un peu froid... mais j'adore Léo Ferré.... je reviendrai l'écouter et aussi un peu plus bas....je ne me souviens plus... alors tu as regardé la lune
hier soir ? dans la même direction que moi ? sans doute..Tu vis dans la Hte Garonne ? hi...
Bisous


acila 25/10/2010 04:33



Non je n'y vis pas mais j'y passe de temps à autre...



JMP 15/10/2010 22:00


Dio porco! J'ai oublié un "s" à soiréeS!!!!!!!!!!!


JMP 15/10/2010 21:58


Il s'avoue misogyne dans un des extraits... ça me rappelle quand, étudiant, je l'avais vu en concert à Aix (d'aucuns se souviendront du Rex en haut du cours Mirabeau). Au rappel, il avait joué
"Avec le temps" (en fait avec un ami on n'avait pas vu le début, fauchés qu'on était, et on avait bien voulu qu'on voie la fin gratos) : vers la fin de la chanson, tout en continuant les arpèges
sur son piano, il s'est mis à gueuler" Salope, salope!" avant le dernier couplet... C'était sa retouche personnelle, sa ponctuation d'un soir adressée à qui sait quel amour perdu...


JMP 15/10/2010 21:52


Ouf, il m'a fallu trois soirée pour visionner en entier ce monument. Merci Acila pour ce bon et beau moment d'optimisme ("la solitude peuplée de merde" dixit Léo)... le dernier extrait notamment
est énorme!!! C'est bon de découvrir son accent, ses tics, ses colères et sa beauté de vieux fumeur.


acila 25/10/2010 04:37



Heureusement que le S fut rectifié ! Oui j'ai bien trouvé aussi.