Après la mère Denis

Publié le par acila

la belle Denise. Le paysage contemporain ne foisonne pas trop de vieilles dames et c'est bien dommage. Bon ces deux personnes n'ont pas vraiment eu le même destin, faut dire que les origines ont peut-être eu un rôle conséquentiel là-dedans. Je n'ai pas vraiment envie de faire de comparaison pour étayer un simple rapprochement d'homonymie. N'empêche elles auront joyeusement dépassé les 90 ans et mères de famille nombreuse (5 pour une, 10 pour l'autre), elles ont eu en commun la douleur de perdre deux enfants en bas âge. Bref.

Pourquoi cet article ? Encore un produit du zapping nocturne. Une dame, de 92 ans, Denise donc, Stagnara plus précisément, va parler sexualité à des adolescents. Elle est un peu sophistiquée, sa mise est soignée, elle porte le chignon avec peigne incrusté. Elle conduit sa voiture sur le périph tout à fait sereinement. On la voit intervenir dans une classe, elle explique en détail le cunnilingus, répondant en cela à des questions ayant été formulées par écrit de façon anonyme. Le clitoris tout comme une glace comme le pénis se suce,  explique-t-elle. Les jeunes, pudiques, ne mouftent pas, tout au plus rigolent-ils un peu dans leur absence de barbe ou derrière leurs cheveux. Elle a un ton juste, elle est tout à fait légitime dans son discours parce qu'elle habite ses mots (et personne ne lui a encore dit qu'elle était trop vieille donc elle continue). Elle conclue sur l'amour encore plus fantastique que l'orgasme. Dans la cour, les ados enfin surtout les filles font entendre leur voix et disent avoir aimé l'intervention de la dame, qui n'a pas évoqué maladies ou reproduction. 92 ans et une leçon de liberté. Denise n'en est pas à sa première intervention, docteur es lettres, elle en a d'ailleurs une sacrée collection dans son placard collectées sur une quarantaine d'années contenant des milliers d'interrogation  "peut-on être enceinte suite à une pénétration dans les fesses ?"

Mariée à un médecin qu'elle avait rencontré chez les scouts, elle est la cofondatrice de l'association Sésame qui intervient en milieu scolaire pour l'éducation sexuelle et affective comblant ainsi les failles du système. Un lien d'interview pour en savoir plus :

http://www.dunod.com/auteur-interviews-dunod-238-denise-stagnara.html (où l'on apprend qu'en 1944 révéler l'origine de la conception d'un enfant provoquait des évanouissements au sein des élèves de terminale).

 

 

4773157012_e2e2f0fa6c.jpg

 

Publié dans Inclassable

Commenter cet article

Goldfish 17/07/2010 18:27


moi je la verrais plutôt parfaire son teint halé sur une plage quelconque...faut bien montrer à ses collègues que les vacances étaient super cet année encore !!


acila 04/09/2010 18:22



Alors là rebelle comme elle était, ça m'étonnerait fort qu'elle aille se soucier de l'avis de ses collègues !



gilren 08/07/2010 22:44


Oué! La Mère Denise, ça pourrait être intéressant. La coupe du monde de foot aussi, le tour de France, les affaires véreuses de la bande à Sarko, la canicule, les départs vers la mer. Mais il y a
une chose qui me préoccupe bien davantage, qui m'obsède même et qui fait cale: Qu'est devenue Paula Ramine ? As-tu des nouvelles ?


acila 14/07/2010 22:31



Oui je comprends le bagout de Paula ça ne se trouve pas partout; non je n'ai pas de nouvelles, mais comme c'était une fervente adepte de la souris, j'en conclue qu'elle est peut-être
rentrée dans son trou tout simplement. A moins qu'elle n'ait mal vécu sa transexualité (ah zut, elle ne t'avait rien dit ?)



Goldfish 07/07/2010 21:44


dans ma petite bourgade, ellles sortent des chaises se mettent en rond sur le troittoir...papotent. L'une tricotait alors qu'une autre faisait porte pelote avec ses bras...alors que les petits
Kakous passent ailleurs ...
elles en auraient aussi des histoires intéressantes ... avec le temps...