Ego

Publié le par acila

comme X. Voilà qui est seyant à évoquer sur un blog. Journal (intime (en plus). Février 1992-septembre 1993.

 

Journal--1-.jpg

 

Du noir et du blanc et des dessins composés de traits obliques(tiens). Le livre s'ouvre sur un souvenir d'enfance, le rêve d'une nuit qui a ressuscité un instant d'humiliation. L'écriture d'un journal (d'une autobiographie) dévoile les moments douloureux, et c'est ma foi, du coup, un art bien difficile.

L'auteur est jeune, il débute sa vie de dessinateur. Premier grand projet, la commande d'une fresque pour une église. Un chemin de croix (quoi d'autre ?). La nuit; la vie sauvage, les rencontres, jardin public et remparts. Idée du journal qui là. Préliminaires nécessaires. L'ami est alors celui qui a la vision juste et éclairante.

 

Je trouve ton idée de faire ton journal en B.D. très bonne; ça nous changera de toutes ces B.D. d'héroïques fantaisies à la noix !! (ah!)... Mais ce qui serait bien...ce serait que tu ailles plus loin que tout ce qui a été tenté dans le genre... pas de censure, parle de tout, ne déguise rien...

- On essaiera, hein.

- N'essaie même pas,... FAIS-LE ! Tout ce que j'ai vu m'a toujours paru timide... On travestit, on ne nomme pas, on montre à peine... On a peur de dévoiler trop de choses sur soi et ses proches. On a peur de gêner. On est frileux. On parle alors d'une fière altitude, à l'imparfait, comme si le présent du narrateur était celui du sage sur sa montagne... On jette sur les choses du passé un regard faussement compassé, comme si tout cela n'avait eu, finalement, que peu d'importance, comme si nos vies et ce qui nous avait fait tant souffrir autrefois... n'avaient fait que servir un dessein supérieur : dessein d'où on parlerait aujourd'hui. Et on oublie ces fois où on s'était dit : "Rien n'est plus terrible, jamais je n'ai eu aussi mal". ... On oublie. On oublie car on n'y est plus. On oublie, car au lieu de vivre la vie, on en tire des leçons. ... dans tout ce que j'ai vu ou lu, beaucoup de choses m'ont donné cette impression d'avoir été décrites d'en-haut, après en avoir tiré des leçons. ... peu m'ont fait partager la glace et l'effroi dans lesquels leur auteur s'était retrouvé plongé... mais j'ai peut-être pas lu les bons... j'espère que tu en seras un!!!

- Finalement... si tout le monde me pousse à la faire, ce journal, je vais finir par m'y mettre. Mais ça me fait peur... Je crois qu'on n'a pas fait mieux que le journal intime pour se discréditer aux yeux des autres.

 

Voilà ce qui m'a semblé d'excellents auspices. Et la promesse est tenue. Le journal est prise de risque. Mais à vaincre sans péril (comme disait Gilren... et d'autres avant lui). Il se doit vérité. Ou plutôt honnêteté. Car le lecteur ne sera pas dupe. L'exorcisme de l'un peut soulager l'hisoire d'un autre. Journal de la douleur. Portrait de Stéphane, l'être aimé qui n'aime pas. La solitude de l'amour ne serait-elle pas une expérience universelle ? Jusqu'où se laisse-t-on prendre dans la souffrance, jusqu'où reculera-t-on les frontières de l'amour propre face à l'impossible conquête ?

 

Nous ne sommes pas les acteurs d'une tragédie sublime, et nos chagrins ne nous transfigurent en rien.  

Publié dans Lecture

Commenter cet article

flood 18/11/2010 17:06


Je connais ce Journal que j'avais trouvé d'une force au delà de ce que le recours à la fiction peut tenter. Parfois j'ai pu me sentir un peu voyeur (se) d'un univers éloigné (ignoré) de mon
quotidien, que je n'aurais peut-être jamais imaginé (rencontré) si je ne l'avais vu (lu) là. Et puis, il est bien difficile de se livrer, de mettre sa vie toute nue en livre. Je n'y suis pas encore
parvenue en trouvant ça lisible ! Certains le peuvent , respect.


acila 24/11/2010 17:46



Personnellement Hervé Guibert, lecture de jeunesse, est revenu à ma mémoire à la découverte de ce journal (ton différent cependant). Respect oui. C'est ce que je dis à un ami qui a écrit un texte
d'une grande qualité et que je rêve de voir révélé à un public un peu plus large (mais il doute, il doute et il doute encore, c'est dommage mais je n'ai pas dit mon dernier mot )