Janvier 1818

Publié le par acila

Quand des peurs me hantent de cesser d'être

avant que ma plume n'ait glané les fruits de mon

cerveau

avant que des piles de livres ne m'emprisonnent dans

leurs pages comme en de riches greniers la moisson aboutie,

quand je regarde, sur la face étoilée de la nuit

les nuages, symboles géants de haute-romance

et pense que peut-être je ne vivrai jamais assez

longtemps pour fixer leurs ombres, d'une main douée de chance;

et quand je sens, ô douce créature d'une seule heure

que je ne poserai plus jamais les yeux sur toi

que jamais je ne savourerai le féerique pouvoir

de l'amour insouciant - alors

sur la rive du vaste monde, debout,

je médite

et l'amour et la gloire s'abîment dans le néant.

 

traduit de l'anglais par Alain Suied. (et trouvé sur le site esprits nomades)

 

Poème de John Keats.

 

bright_star.jpg

 

Janvier 2010, est écrit ce que j'ai ressenti à la vision de ce film (que je n'ai pourtant vu qu'en février 2011)  . Et oui pour le chat !!

Si cela vous inspire et que vous vouliez en savoir plus sur la genèse de Bright Star, Jane Campion tombée amoureuse de l'histoire d'amour de Keats avec sa voisine, rendez-vous ici fond du couloir de page. Bright star ou comment renouer avec le romantisme.

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article