La roue du temps

Publié le par acila

5170482015_ccffd77878.jpg

 

 

Le guerrier doit cultiver le sentiment qu'il dispose absolument de tout pour ce voyage extravagant qu'est sa vie. Ce qui compte pour lui c'est d'être vivant. La vie en elle-même est suffisante, complète, et justifie tout le reste.

  On peut même dire, sans être présomptueux, que l'expérience suprême est d'être vivant.

Publié dans Lecture

Commenter cet article

Délia 06/04/2011 12:46


Robert Jordan en parle aussi.... de la Roue du Temps. Il décline son propos en plus de 25 volumes... Les ados y voyagent agréablement... Une conception existentielle qui rejoint la vôtre,
visiblement, même si c'est curieux au premier abord.
Pour ma part, j'aime la poétique de ces quelques mots que vous avez posé là.