Mon conseiller musical m'a écrit

Publié le par acila

et comme je suis une procrastineuse de première, je vous fais un copié-collé
et comme je suis un amour, j'ouvre mon courrier ici pour en partager son contenu avec vous


Les contrastes

Les deux premiers disques de l'année sont à l'opposé l'un de l'autre.
Le premier, dans la lignée et le prolongement d'un Last shadow puppets, raffiné, tout en velours, sorti tout droit du cerveau d'un Burt Baccarach, d'un Phil Spector, d'un Lee Hazelwood. Sixties chic au possible. Ce Codeine velvet club, créé par l'un des Fratelli et Lou Hickey (voix), fait la part belle aux arrangements à cordes, aux mélodies suaves et enchanteresses. Tout comme the last shadow puppets, cet album est homogène, percutant, et vous ramènera des années en arrière.


A côté de CVC, Delphic, duo électro sort son premier opus, antithèse du premier cité. Machines, électroniques, guitares aussi. Ce groupe est un croisement intelligent entre des Depeche Mode de la première heure et un Bloc party, de qui il a fait les premières parties en concert d'ailleurs. Tout à la fois dansant, rock, sauvage, caressant, tendre et calme, cet album vous emportera loin, loin.

                                        

Publié dans Musique

Commenter cet article