Pas de plaisir ?

Publié le par acila


Avertissement aux personnes égarées : contrairement à ce que pourrait (peut-être) laisser à penser le titre de cet article, la rubrique sexo ne vient pas d'être déclarée ouverte.

Quand j'étais jeune et jolie, j'allais au lycée dans un pays pas très loin d'ici, dans un pays si glacial que je me demande encore comment j'ai survécu.
On m'y enseigna entre autres choses passionnantes la biologie (qui a entretemps été rebaptisée). Je me souviens de mes deux professeurs, l'un était brun, les cheveux raides et bien coupés avait une écriture très appliquée sur les copies, il était grand et mince; l'autre, châtain clair, le cheveu bouclant un peu et la coiffure libre, était un peu plus enrobé, les deux aimaient à rire en choeur.
Ils étaient assez complices puisqu'ils étaient ensemble dans la même classe pour un même cours assez régulièrement. Il y avait un troisième prof de bio, que je n'ai jamais eu, avec qui ils s'entendaient bien aussi; une blonde aux formes bandantes harmonieuses, qui faisait tourner pas mal de têtes dès qu'elle apparaissait dans un couloir. Bref, la biologie c'était d'abord l'harmonie du corps professoral.
Je me souviens des photos de poumons et de coeurs noircis de trop de fumée avalée. Je me souviens du brun qui, quelques semaines après, se mit à fumer car sa femme (comment avait-on appris cela ?) l'avait plaqué du jour au lendemain. Il perdit tout enthousiasme et sa crédibilité en matière de protection de la santé fut grandement entamée. Je place ici un décor quelque peu inutile car c'est de l'autre, le châtain dont je veux causer. Je me souviens de sa phrase favorite : "là où il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir". Guettant notre réaction, il arborait un sourire en coin. Sa blague mi-ADN, mi-émois sexuels m'agaçait un peu tant elle était récurrente.
Dans mes moments d'extrême solitude de désoeuvrement total, je surfe (sans planche, c'est plus facile) sur le world wild web. Je me promène de blog en blog. Dernièrement, j'en ai découvert un intitulé C'est La Gêne sous titré c'est quoi ce blog de connards ? Ce blog vient sonner le glas de la maxime chevillée au corps de mon ancien professeur.
Qu'est-ce que c'est ? Une bande de quatre (amis, minorités opprimées, regards sur le monde, casse-couilles).
Chacun à tour de rôle y va de son article pour parler de ce qui le gêne. C'est drôlement bien écrit et du coup c'est bien du plaisir pour le lecteur. Personnellement, le petit plus qui me séduit, c'est la valeur ajoutée donnée à l'orthographe.
Qui que c'est ? (et quels points ont ils en commun avec moi ?)
L'Arabe, Spécialiste ès Musique ( je partage son goût pour eliott smith)
Le Juif, Grand Maître des Arts et Lettres (je suis également atteinte de procrastination chronique)
La Meuf, Grande Gueule ès Politique (moi aussi je m'associe avec des hommes sans mallette)
Le Pédé, Génie Luminescent du Cinéma (il m'arrive parfois de boire du coca dans des bouteilles en verre de 25 cl)
pour du portrait intégral, cliquer la flèche

Donc les articles sont plutôt savants pour s'instruire, plutôt amusants pour rigoler, plutôt argumentés pour ne savoir que dire, plutôt méchants pour grincer des dents et j'en passe parce que c'est trop dur d'écrire sur ce qui est plutôt abouti.
Sous les articles (nombreux)  les commentaires. Très nombreux. On peut y dire son plaisir ou pas, on peut y gueuler un coup aussi, on peut y demander des éclaircissements et un autographe parler en live ou presque avec les malfaiteurs (ah la modernitude !), on peut y choper un bon mal de crâne si on veut tout lire.
Personnellement, le petit plus qui me séduit, c'est la bannière. Les lapins et moi, c'est la gêne et pas (encore) de plaisir, alors le retournement de carotte, je prends.
Sur ce, je file mettre mes doigts dans la terre afin de les détoxiquer du clavier.

Publié dans Blog à part

Commenter cet article

Goldfish 25/11/2009 10:13


Ben tu le tiens ton moyen d'éradiquer les lapins!
Trop de la chance d'être un poisson moi...


paula ramine 24/11/2009 07:10


...Et le sexe c'est pour bientôt alors ?


acila 24/11/2009 19:18


j'ignore totalement le contenu futur de ce blog