Première fois

Publié le par acila

Jusque là j'avais traversé le monde sans y avoir goûté. C'était le bon temps de l'innocence. Je savais bien que ça arrivait à d'autres. Mais pas à moi. Je me doutais bien que ça devait être douloureux. Mais il y a parfois un bras (ou une jambe ?) entre l'imagination et la réalité. Dans mon schéma d'idées toutes faites, je ne pensais pas que désormais adulte ça puisse encore m'arriver. J'étais passée entre les gouttes. Tu parles. Enfin je parle. Hier il m'a déchiré mon jean. Comme un sauvage qu'il est. Qu'elle est même. Hier, mon tibia est passé entre les crocs. De la chienne de ma voisine. Et à mon grand étonnement (c'est parfois beau la naïveté) elle a serré, fort. Je ne croyais pas que c'était possible (mais que faisait mon ange gardien ???). Du sang s'est échappé de la blessure. Une goutte ou deux. Bref que d'émotion chers amis ! Ma vie a changé, je sais désormais que tout est possible. Demain, pareil je me fais griffer par un lion. Va falloir que je pense à m'équiper d'un opinel, histoire d'équilibrer ces duels inopinés.

Rajout : j'apprends à l'instant la mort de Bernard Giraudeau, ce qui ne manque pas d'ôter toute dimension tragique aux lignes qui précèdent. Chapeau bas l'artiste.

Publié dans Arnaque

Commenter cet article