Touche pas à mes plantes

Publié le par acila

Alors voilà, on se promène insouciant, les cheveux au vent, et paf on se prend les nouvelles du monde dans les dents.

 

1563302473_488c3167f3.jpg

 

 

Blablablah... numéro 70. Article que je vous reproduis ici.

 

Les plantes médicinales bientôt interdites dans l'UE.

 

C'est quasiment fait. Nous allons voir disparaître les préparations à base de plante, ainsi que la possibilité pour les herboristes de les prescrire.

L'industrie pharmaceutique, qui depuis quelques décennies tente d'éliminer toute concurrence, a presque atteint son but. Le 1 avril 2011 - très bientôt donc- pratiquement toutes les plantes médicinales seront illégales dans l'Union Européenne. L'industrie pharmaceutique et l'agrobusiness vont bientôt arriver à contrôler chaque aspect de notre santé, depuis la nourriture que nous mangeons jusqu'à la façon dont nous nous soignons quand nous sommes malades.

Dès le 1er avril prochain (!), la directive européenne pour les produits à base de plantes médicinales traditionnelles, #2004/24/EC, (THMPD), réglementera l'usage des produits à base de plante qui étaient auparavant librement échangés.

Cette directive demande à ce que toutes les préparations à base de plante soient soumises au même type de procédure que les médicaments ! Peu importe si une plante est d'un usage courant depuis des milliers d'années. Le coût de cette procédure, estimé à 90000 à 140000 euros par plante, est bien au-delà de ce que la plupart des fabricants peuvent payer, et chaque plante d'un composé doit être traitée séparément. ( Source : Gaia-health.com)

Peu importe si une plante utilisée depuis des milliers d'années est sans danger et efficace. Elle sera considérée comme un médicament. Bien sûr, les plantes sont loin d'être des médicaments. Mais le simple fait que l'on puisse s'en servir pour se préparer soi-même ses propres remèdes sera une atteinte à la libre entreprise des multinationales pharmaceutiques !

Ubuesque ?  Allez vérifier par vous même cette fameuse directive http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=CELEX:32004L0024:FR:HTML

 

JFM

 

Alors en approfondissant, il est dit que les plantes vendues depuis 30 ans dont 15 dans l'Union Européenne et n'ayant tué personne (contrairement à cet enculé de Mediator) auront le droit de rester. Bon.

L'article est-il excessivement affolant ou nécessairement interpellant ? A vrai dire, pour le savoir, il faudrait se tourner vers les intentions réelles de la création de cette directive. Quelles sont-elles ? Est-il question de protéger le public (on fait un effort, on envisage la possibilité) ou d'élaguer dans la concurrence; qui est à l'origine de ce changement de cap ? L'économie, le politique, les deux ?

Doit-on s'inquiéter ? Qu'est-ce qui va disparaître à jamais des rayons de l'anarchiste marché des plantes non passées sous le microcospe et aux effets et expérimentations non compilées en de vastes monographies rassurantes ?

Doit-on repenser tout à coup, comme ça, comme par hasard, au purin d'ortie ?

Quel poisson va nous pendre au nez en ce futur premier avril ?

Connaissez vous votre député européen ?

Je me demande ce qu'en pense Jean-Marie.

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Arnaque

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

flood 01/01/2011 13:07


On aimerait ce que soit une blague de 1er avril, cette histoire ! Je découvre cette confiscation de la nature et des plantes ... révoltant ! Comment est-il possible d'en arriver là ?

et j'entendais Miossec ainsi: restez envies .... une belle manière aussi d'aller de l'avant ... et en vie !


acila 16/01/2011 22:56



Oui ne nous éloignons pas de la terre mère!