L'étrange drame

Publié le par acila

d'un vieux qui avait un besoin viscéral de son coït du soir pour faire de beaux rêves. Aujourd'hui, en ce jour de rentrée, nous allons réviser un classique qui s'est un peu barré en couilles ces dernières décennies, j'ai nommé la femme-objet.

 

  Un jour à la radio, j'ai entendu un air qui me semblait familier. Et effectivement, c'était la nouvelle mouture du voyage en absurdi que  Michel Sardou fait lorsqu'il s'ennuie, à savoir celui qui le fait basculer dans sa représentation du jouet sexuel qui détend bien de la femme. Je n'avais pas tout saisi. C'est sur c'estlagene.com que j'ai découvert le clip, le son et les images, tout, d'un coup, donc. C'est si vous voulez accéder aux commentaires divers et variés, et parfois savoureux.

 

  Penchons nous sur le corps du texte mais tenons nous bien à la rambarde. 30 ans ont passé, les femmes ont eu ce qu'elles ont voulu, à savoir elles bossent désormais comme des hommes (mais pour un salaire coupé en deux. C'est exagéré mais Michel est généreux, c'est sa façon de s'engager aux côtés des féministes, ah non pouah elles sont moches celles là ). Les ravages liés à toute cette inconscience ne sont pas beaux à voir : la femme se maquille désormais dans l'ascenseur,  se recoiffe dans les chiottes, ne regarde même plus la télé (et pourtant y a de supers programmes, demain je vous cause d'Igor et Grishka),  ne regarde que la couverture des magazines ( au total, ça fait un paquet de sacrifices),  prend un cachet qui l'assassine (ce qui n'arrange pas le trou de la sécu cela va sans dire ).

 

  Epuisées TOUS les soirs !!! Tenez vous le pour dit. C'est l'horreur, hein ? Et encore, les gosses et toutes les tâches ménagères ne sont pas évoqués. Mais ça il est vrai que ce n'est pas vraiment du boulot, c'est juste les dons de base liés au sexe du voyage in absurdi. Après cette introduction qui pose les résultats malsains des ambitions déplacées de ces dames, nous est servi le plat de résistance. L'amour, elles n'y pensent plus, alors que moi, j'y pense booooooordeeeeeeeeeeeeeeeel semble-t-on comprendre en filigrane. Et en plus, c'est dégueulasse parce qu'elles elles ont des sex toys rigolos et que nous, n'en déplaise à monique, ben c'est pas pareil du tout. J'ai trop les boules pleines (hum il ne s'agirait pas de sombrer dans la psychologie de l'auteur). 

 

Comme je suis fascinée, j'ai poussée l'exploration jusqu'à écouter une interview où j'en ai appris beaucoup plus ( c'est curieux cet intérêt pour les michel). Michel nous explique donc qu'il a écrit onze chansons en quinze jours, ah non c'est l'inverse zut; et que c'est venu tout seul, ce qui est toujours bon signe.  Alors l'inspiration c'est quoi ? Et bien Proust revisité par exemple :pour la nostalgie d'autrefois, faudrait du temps, ( héhé! ) elles n'en ont pas, elles y reviendront evidemment (regard en l'air du chanteur) avec le premier cheveu blanc (c'est vrai que lui, il en a une belle collection). Et là avec le virement de votre capillariat (marque déposée Vaness cf 5:08)  vous comprenez que tout ce temps vous l'avez perdu. Quel gâchis, vous qui étiez tellement kiffante trente ans plus tôt  (c'est d'ailleurs étrange car la dame du clip n'a pas du tout l'air d'avoir cinquante ans, mais c'est un détail, s'il fallait être cohérent dans la vie ça se saurait) quand vous étiez femme jusqu'au bout des SEINS.

 

  Quelle perspective espérer dans ce marécage ? on (c'est qui on ? ) les enfume de parité (m'est venue alors une image d'encensoir avec le pape, étrange n'est-ce pas ?) Qui promet l'égalité ? (pas lui en tout cas). Bon pour cette femme qui a voulu faire sa maligne et qui ne peut que s'en mordre férocement les doigts, il n'y a pas 36 planches de salut, il n'y en a même qu'une seule. Suspens... Et bien il faut revenir à la source, à la fameuse nostalgie d'autrefois, ravaler sa fierté et rappeler l'ex petit ami de ses 20 ans pour aller toquer à sa porte. Celui qui se souviendra du temps où vous n'aviez pas de cheveu blanc. Il était gentil, en plus, et vous l'avez laissé aux bords (je me demande s'il faut un pluriel, je ne connaissais pas cette expression en fait) des occasions manquées, méchante que vous étiez, (en espérant que vous avez gardé ses coordonnées et qu'il est lui aussi célibataire ! putain il a merdé également? ).

 

  Bref Michel vous aura prévenu : le temps de l'arrogance sur vos talons aiguilles est terminé, il est temps de rentrer se coucher, faire à manger, à la maison. Atterissez en somme (Michel kiffe l'aviation) parce que sans homme,  la dérive vous guette et beaucoup en ont marre, il le sait). Refaire sa vie (oui parce que jusque là vous l'avez plutôt défaite) et pourquoi pas : être une femme et belle à la fois !!! (pourquoi pas en effet, nous sommes dans une chanson, tout est possible dans la fiction) et faudra aussi se taire, je présume que ça n'a pas changé ?).

 

  Enfin le dessert, la conclusion : l'amour d'automne c'est encore mieux (qui a dit qu'il n'était pas viril, bucolique, romantique; rayez les mentions inutiles), LAISSER UN HOMME FAIRE CE QU'IL VEUT (voilà c'est dit) et endormez vous contre lui (il est d'accord parce qu'il est gentil rappelez vous, comme ça c'est coup double après la version jouet, vous constatez également que vous pouvez faire une très bonne couverture et si vous regardez bien l'illustration vous constaterez que vous êtes une petite chose fragile bien heureuse d'avoir trouvé un rocher solide pour vous aggrippez dans ce monde tourmenté) .

 

  Femme de n'importe quelle année ( euh ??? attention là quand même)  femme pour aimer, se faire aimer (ah l'amour, oui mais physique evidemment (ceci est bien une citation oui oui) quoi d'autre ? ), apparaissent alors à l'image quatre femmes sans cheveux blancs et dénudées (il a faim) toutes frémissantes, se frottant entre elles (la grande classe). On notera alors la gestuelle du chanteur qui a rectifié le monde selon le désir qui brûle en lui : ses yeux  roulent dans leur orbite avec mouvement appuyé des sourcils (genre c'est bien moi le grand méchant loup), sur sa bouche s'est dessiné un sourire large (l'homme va enfin pouvoir faire ce qu'il veut comme il l'a demandé au papa dans le ciel, cela le ravit au plus haut point), ses mains qui saisissent, qui se crispent ? Il lance un regard qui se veut enjôleur (mais c'est raté). Gros plan sur des lèvres féminines toutes roooses. Puis la face du chanteur se lève vers le ciel. Dernier plan, de dos, pour un départ fondu dans la lumière. Le premier plan nous avait dévoilé les marches d'un paradis d'un blanc éblouissant jonchées de femmes nues aux cheveux longs attendant le passant. Enfumage, encensoir...

 

   Donc voilà rien de nouveau sous le soleil, que du vieux, sauf qu'à la mode 2010 c'est du décomplexé; en gros ce qui passe par la tête ben on le lâche comme ça vient. Après j'ai envie de dire aux femmes qui s'inquièteraient : rassurez vous ce n'était qu'un rêve. Il aurait pu le garder pour lui, je sais. Mais comme il l'explique sur RTL c'est joyeux, il n'y a rien de méchant, juste deux trois petites vannes parce qu'il est taquin provoc sans pouvoir s'en empêcher c'est tout.

 

 

 

  Alors je ne sais pas si c'est parce que j'ai reçu en cadeau une lampe frontale mais j'ai eu envie d'aller explorer ce monde obscur et vertigineux. C'est ainsi que j'ai vu cette interview étrange (deuxième vidéo insérée ci-dessous), avec un journaliste qui fait peur, aussi. D'où vient cette étrange création ??? (je fais un résumé pour les âmes curieuses mais sensibles qui ne se sentiraient pas de visionner la vidéo). Et bien, il s'agit de  l'histoire de l'auteur (comprendre celle de sa femme) ainsi que de celle d'une autre femme (amie de la sienne) dont il ne peut pas donner le nom parce qu'elle ne sait pas qu'il connaît son histoire (vous voyez  un peu le topo,  genre mystère et boule de gomme ?). Une femme très importante, qui a des responsabilités très importantes (Liliane Bettencourt?) qui à un défilé de mode a raconté à madame Sardou qu'elle avait fait comme elle, à savoir qu'elle était retournée avec un homme qu'elle avait laissé aux bords (?) des occasions manquées quitté 38 ans plus tôt. Et je me sens mieux, je me sens bien, qu'elle aurait dit. Vous constatez qu'en fait cette chanson a pour base, l'expérience d'une femme (et même de deux) qui a vécu la chose et non un délire sénescent. Il a bien assuré ses arrières, Michel. Vous avez peur de vous lancer dans l'aventure du retour aux sources ? TF1 est là pour vous aider. Avec son programme, premier amour. Comme quoi, ça a l'air d'être une sacrée tendance cette histoire. Sinon le journaliste a trouvé que ce titre était un joli portrait de femme ( alors ! ). On a appris que la musique avait été remixée par Laurent Wolf (nom difficile à prononcer avec un dentier). Et surtout que les gens dansaient encore sur Femme des années 80 en boîte.

 

 

 

 

Allez merci Michel comme dit La Meuf, j'ai bien ri (tu as donc parfaitement accompli ta mission de facétieux), mais là j'y vais car comme tu dis toi, j'ai dautres chats zà fouetter.

 

Ah et pour ceux ou celles qui ne redouteraient pas une louche supplémentaire d'adversité en cette rentrée, je recommande l'extrait allant de   8:04   à    10:26 , absolument impossible à résumer sans perdre la substantifique moëlle de l'original, je pense.

 

 

 

 

Publié dans Arnaque

Commenter cet article

flood 10/09/2010 21:29


Beau texte critique Acila ...
Mais je n'ai jamais apprécié l'artiste et c'est bien parce que c'est ici qu'il se trouve que je regarde et le clip et un bout de l'entretien... je partage votre point de vue, sans la colère,
épuisée depuis longtemps contre le personnage ...

Des femmes ? Il n'y en a pas dans ce clip ... des perfections monstrueuses ou mannequins-femmes-objets, si.

Je trouve qu'il n'a pas l'air trop détaché, plutôt l'air du type tellement sûr de son coup qu'il peut monter son escalier tranquille ... le coeur ne lui bat pas. Son sourire en coin me semble un
peu arrogant. Enfin, c'est mon impression...


acila 24/09/2010 22:39



Je ne suis pas en colère pour des choses pareilles mais apparemment je joue bien la révoltée, merci alors !


Les fameuses femmes en plastique !



JMP 10/09/2010 08:12


Moi j'aime bien son air détaché dans le clip, comme s'il n'était plus vraiment concerné par la question...


acila 24/09/2010 22:35



oui la sagesse de l'Ancien on appelle ça...



Goldfish 05/09/2010 11:11


Finalement je considère l'idée de conserver mon PC muet!


acila 24/09/2010 22:35



si je peux rendre service...