Sombre dimanche

Publié le par acila

Ce matin, je lis chez loula, ces mots un manteau neigeux nous enveloppait (...) comme un linceul blanc, ce linceul me surprend.
Ce soir, au détour d'un programme télé, ce titre Mano Solo est mort.
Boomerang violent.
L'article se termine sur les paroles extraites de C'est plus pareil : "J'ai tellement parlé de la mort, que j'ai cru la noyer, la submerger de ma vie, l'emmerder tant et tellement, qu'elle abandonne l'idée même de m'emmener avec elle".

Publié dans Musique

Commenter cet article

loula 13/01/2010 23:08


alors ce mot linceul blanc t'as surpris... tout dépend dans quel état on se trouve....le matin, quand le jour se lève à peine... c'est angoissant..
et Mano Solo est parti... je dois avoir un CD, mais noyé parmi tant d'autres... j'avais appris aussi récemment la mort de la chanteuse LHASA.. elle aussi est morte jeune...
bises


acila 17/01/2010 22:03


Oui il m'a surpris parce que sous la neige les plantes sont préservées du gel alors que sous un linceul il n'y a plus le moindre souffle de vie (normalement) mais ne
tais surtout pas tes ressentis hein !
Avec le départ de Mano Solo, impression d'un petit bout de moi qui s'est envolé. C'était un homme de combat, j'aimais ça aussi; retrouve donc ton CD et écoute le, tant que sa voix vibrera, il sera
vivant dans notre monde à la con, comme il le chantait.